Servi della Carità Opera Don Guanella in omnibus charitas

Lingue

itenfrptroes

Breadcrumbs

La Vice -Province Africaine, notre Dame de l’Espérance est témoin d’un événement

 

Important, à l’occurrence le « tutorat 2020. » C’est une formation pour les confrères prêtres de moins de cinq ans d’ordination presbytérale. En République Démocratique du Congo, cette formation s’est déroulée au sein de la Maison notre Dame du Travail au Plateau des Bateké du 06 au 09 Février 2020. Il y a eu la présence de  Père RATHINAM, Conseiller Général, chargé de l’Afrique, Père Adelin Amédée BUKETE VAN’SER, Père Sunday APEH, Père Giscard EBALASANI, Père Jean Junior LOOTE, Père Emmanuel IKENNA, Père Silvain MBALANDA, Père Ibrahim RUDE, Père Gédéon NTAMBO. Le samedi, sont arrivés le Père François MPUNGA, Vicaire de la Vice-Province avec la Sœur Florence MBIYE, sœur Thérésienne de Kinshasa.
Le 07 Février 2020, le Père Rathinam a abordé « la vie religieuse comme témoignage. » Dans sa conférence, le Conseiller Général chargé de l’Afrique a évoqué quelques causes d’abandon de la vie religieuse, notamment le manque d’une vie de prière approfondie, le manque de la vie communautaire et l’activisme. Il a souligné que souvent nous avons la tendance de négliger la prière pour des raisons pastorales et autres. Mais dans le sacerdoce guanelliens, on doit tenir toujours vivant «  la contemplation dans l’action et l’action dans la contemplation » car l’homme est celui qui cherche continuellement Dieu, il est dans une recherche perpétuelle de Dieu. Il a aussi parlé des vents et tempêtes qui touchent l’Eglise en prenant le message du Pape François du 21 décembre 2019, montrant comment nous courons parfois le risque du passé. On doit alors trouver des changements importants.
Le 08 Février 2020, la Révérende Sœur Florence MBIYE MUADI, a présenté la «  maltraitance et les abus faits sur les enfants. » Elle a que plus simplement, on peut définir la maltraitance comme étant toute violence présentant des conséquences graves sur le développement psychique et psychologique des enfants.  La maltraitance peut intervenir aussi bien dans l’univers familial de l’enfant que dans son entourage social plus large (école, quartier, réseau de relations sur internet…) Elle a expliqué les trois sortes des violences faites à l’enfant : violences physiques, violences psychologiques et violences sexuelles. Elle a invité tous les confrères présents de veiller à ne pas tomber dans ces violences car nous sommes les pasteurs pour les enfants.

 

   

 

    

 

 

Modulo Banner Donazioni

Aiuta l'Opera Don Guanella a fare del bene

IL TUO CONTRIBUTO ECONOMICO È PREZIOSO!
"Conviene sempre fare un po' di carità: un povero soccorre l'altro e Dio benedice" - San Luigi Guanella

Social Footer

Cookies policy